Blog de recherche et d'étude sur la franchise

Analyse des réponses à la première question

Cette réponse est erronée car 3 690 correspond, non pas au nombre de points de vente franchisés créés au cours de l’année 2011, mais à la variation du nombre de points de vente franchisés recensés par la Fédération Française de la Franchise (FFF) entre le 31/12/10 (soit 58 351) et le 31/12/11 (soit 62 041). La différence (62 041 – 58 351) est effectivement égale à 3 690. Comme on va le voir, plusieurs éléments concourent à favoriser cette confusion qui revient à considérer que l’accroissement d’un nombre d’individus dans une population est équivalent au nombre de nouveaux individus qui viennent augmenter cette population (pour plus de détails sur cette analyse, cf (1)).

Première remarque :
Le nombre de points de vente franchisés créés n’étant jamais publiés, il est quasiment impossible de savoir combien de nouveaux points de vente franchisés sont créés chaque année, ni combien disparaissent. Il n’est donc pas possible de répondre à la première question.

Deuxième remarque :
Pour l’année 2006, en revanche, nous pouvons déterminer les nombres de disparitions et de créations de points de vente franchisés. En effet, comme pour les autres années, ces chiffres ne sont pas rendus publics, mais en recoupant différentes informations parues sur la situation des réseaux cette année là, on montre que l’accroissement de 4 170 unités du nombre de points de vente franchisés aurait coïncidé avec :
– la création de plus de 15 700 points de vente franchisées ;
– la disparition de plus de 11 530 points de vente franchisées, soit plus d’un quart des 39 510 points de vente franchisés recensés par la FFF au 31/12/2005.
Détail du calcul :
On part du principe que le nombre de points de vente franchisés est supérieur au nombre d’entreprises franchisées dans la mesure où une entreprise franchisée peut détenir un ou plusieurs points de vente franchisés.
Dans la note(2) publiée par la DCASPL(3), en novembre 2008, on peut lire : « Les créations en réseau d’enseigne représentent 5,5 % de l’ensemble des créations. Ainsi, au premier semestre 2006, près de 6 000 entreprises en réseau ont vu le jour. » De son côté, l’INSEE enregistre 285 458 créations d’entreprises en 2006(4).
Ces informations permettent d’évaluer le nombre d’entreprises franchisées créées en 2006 à (5,5%*285 458 =) 15 700.
La FFF recensait, au 31/12/2005, 39 510 points de vente franchisés et, au 31/12/2006, 43 680 points de vente franchisés(5). Ce qui représente un accroissement du nombre de points de vente de (43 680-39 510 =) 4 170 unités.
Par définition, 4 170 = nombre de points de vente franchisés créés en 2006 – nombre de points de vente franchisés disparus en 2006. On en déduit que le nombre de points de vente franchisés disparus est supérieur à (nombre points de vente franchisés créés – 4 170 = 15 700 – 4 170 =) 11 530.

Troisième remarque :
L’absence d’information concernant le nombre de créations de points de vente franchisés est très largement responsable du fait que 90% des personnes interrogées se trompent en retenant, à tort, que 3 690 nouveaux points de vente franchisés ont été créés en 2011.

Quatrième remarque :
L’absence d’information concernant le nombre de disparitions de points de vente franchisés permet quant à elle :
– de détourner l’attention des futurs franchisés des risques liés aux disparitions des points de vente franchisés ;
– de ne pas avoir à expliquer les causes de ces disparitions (dépôt de bilan, rupture de contrat, non renouvellement de contrat, disparition de la tête de réseau, …).

Cinquième remarque :
On remarquera que les chiffres de la franchise sont évalués par une association de franchiseurs (la FFF), alors que ceux relatifs aux entreprises et aux auto-entrepreneurs le sont, non par une association d’entrepreneurs (comme la CGPME ou le MEDEF) ou par une association d’auto-entrepreneurs (comme la FDAE ou l’UA), mais par un organisme indépendant, l’INSEE.

Sixième remarque :
Pour rendre compte de l’évolution du nombre d’entreprises et de celui du nombre d’auto-entrepreneurs, chaque année l’INSEE publie 3 chiffres :
– le nombre d’unités recensées au 31 décembre ;
– le nombre de nouvelles unités apparues au cours de l’année écoulée ;
– le nombre d’unités ayant disparus au cours de l’année écoulée.
Dans la franchise, le seul chiffre publié est le nombre de points de vente franchisés recensés au 31 décembre de chaque année. Les nombres de créations et de disparitions annuelles de points de vente franchisés ne sont jamais publiés.

Septième remarque :
L’auteur de l’extrait utilisé dans le sondage écrit : « 92 nouveaux réseaux de franchise se sont lancés en 2011 ». Sans plus de précision, on peut conclure que cette affirmation est fausse et que l’auteur confond l’accroissement du nombre de réseaux entre le 31/12/10 (estimé par la FFF à 1 569) et le 31/12/11 (estimé par la FFF à 1 477) avec le nombre de nouveaux réseaux apparus au cours de l’année 2011. En effet, 1 569 – 1 477 = 92. A moins qu’aucun réseau n’ait disparu au cours de l’année 2011, ce que rien ne permet supposer, 92 ne peut correspondre au nombre de nouveaux réseaux de franchise qui se sont lancés en 2011.

Huitième remarque :
Comme pour les points de vente franchisés, la FFF ne publie qu’un seul chiffre pour rendre compte de l’évolution du nombre de réseaux de franchise, le nombre de réseaux recensés au 31/12 de chaque année. Les nombres de réseaux de franchise apparaissant chaque année et le nombre de réseaux de franchise disparaissant chaque année ne sont eux jamais publiés.

CONCLUSION

Rejoindre un réseau de franchise en ignorant combien de points de vente franchisés disparaissent et apparaissent chaque année n’est en soi pas dramatique. Ce qui en revanche doit interpeller les candidats à la franchise est que ces chiffres ne soient pas publiés et au-delà, que l’ensemble des spécialistes de la franchise, eux-mêmes, trouvent normal que ces chiffres ne soient pas publiés.

(1) Prenons un exemple plus parlant. Considérons un village qui au 31/12/10 compte 100 habitants et au 31/12/11 compte 110 habitants. On peut dire que le nombre d’habitants du village s’est enrichi de 10 personnes au cours de l’année 2011. Pour autant, on ne peut pas déduire de cette dernière affirmation que seuls 10 nouveaux habitants sont arrivés dans le village au cours de l’année 2011. En effet, cet accroissement de 10 personnes peut être la conséquence de multiples cas de figure :
– l’arrivée de 50 personnes et le départ de 40 autres,
– ou alors l’arrivée de 25 personnes et le départ de 15 personnes,
– ou encore l’arrivée de 10 personnes et le départ d’aucune.
Comme on peut le voir, dans le cas très particulier où le nombre de personnes quittant le village est nul, alors effectivement, le nombre d’arrivées (10) coïncide avec l’augmentation du nombre d’habitants (10) entre le 31/12/10 et le 31/12/11.
Il en va de même avec les 3 690 unités venues enrichir le nombre de points de vente franchisés. Elles peuvent correspondre :
– à 6 690 créations et à 3 000 disparitions (6 690 – 3 000 = 3 690),
– ou alors à 13 690 créations et à 10 000 disparitions (13 690 – 10 000 = 3 690).
– ou bien encore à 3 690 créations de points de vente (3 690 – 0 = 3 690), dans le cas particulier et fortement improbable où aucun point de vente franchisé n’a disparu au cours de l’année 2011.
Mais la franchise est l’un des secteurs, si ce n’est le seul, où le nombre annuel de nouvelles unités et le nombre annuel d’unités qui disparaissent ne sont jamais publiés. En effet, chaque année la FFF publie des études chiffrées pour rendre compte de l’état et de l’évolution du secteur. Et pour rendre compte, en particulier, de l’évolution du nombre de points de vente franchisés, la FFF ne publie qu’un seul chiffre : celui du nombre de points de vente franchisés recensés au 31/12 de chaque année.
(2) http://www.pme.gouv.fr/informations/editions/etudes/bref_37_bd.pdf
(3) La Direction du Commerce, de l’Artisanat, des Services et des Professions Libérales étaient l’une des directions d’administration centrale placées sous l’autorité de Bercy. Depuis le 13 janvier 2009, la DCASPL a fusionné avec la Direction Générale des Entreprises (DGE), de la Direction du Tourisme (DT) pour créer la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS)
(4) http://www.bdm.insee.fr/bdm2/affichageSeries.action?idbank=001582505&idbank=001582757&idbank=001582779&bouton=OK&codeGroupe=1234
(5) http://www.franchise-fff.com/base-documentaire/finish/12/230.html (si la page ne s’affiche pas correctement en cliquant sur le lien, recopiez l’URL dans la barre d’adresse)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :