Blog de recherche et d'étude sur la franchise

Le taux de réussite en franchise : mythe ou réalité ?

In avis de spécialistes, devenir franchisé, Etats-Unis, Recherches et études on 2 janvier 2011 at 16:03

10 raisons de croire que le monde de la franchise est le paradis du commerce – 1/ Le taux de réussite des franchisés est supérieur à 80%  (partie 3)

Je vous invite à découvrir un autre article écrit par un autre spécialiste de la franchise, Joel Libava. Joel est consultant en franchise et expert en marketing à Cleveland (dans l’Ohio).

L’article dont je vous propose une traduction ci-dessous a été publié le 9 décembre 2008 sur le site http://www.openforum.com. Il s’intitule : Franchise Failure Rate: Myths and Facts

Le taux de réussite en franchise: mythes et réalités

Par Joel Libava

Depuis des années, les statistiques confirment qu’investir dans la création d’une entreprise en franchise est plus sécurisée qu’investir dans la création d’une entreprise indépendante.

«Je déteste les moyennes, je préfère les cas particuliers. Un homme peut avoir six repas un jour et aucun le jour suivant, soit une moyenne de trois repas par jour, mais ça n’est pas une bonne façon de vivre. » Louis D. Brandeis

Louis Brandeis voulait-il dire que les statistiques ne servent à rien ? Je ne le crois pas. Mais son propos peut inciter certains à remettre en question la validité des études statistiques et l’utilité de consacrer des heures à la recherche statistique, quelque soit le domaine que l’on cherche à étudier, et qui dans notre cas est l’investissement dans la création d’entreprise en franchise.

Les taux de réussite en franchise qui sont publiés commencent modestement à 55% pour les franchises de vente au détail et vont jusqu’à 95% pour l’ensemble du secteur. Mais d’où viennent ces statistiques ? (…)

Si vous cherchez à créer votre propre entreprise, ne serait-il pas de votre devoir de vous intéresser à un un business qui a un taux de réussite de 95% ? La réponse est non! Car aucune statistique de ce genre n’a jamais été publiée par aucune source fiable.

Sean Kelly, une sommité dans le monde de la franchise a écrit,  «Parmi les arguments utilisés pour promouvoir la franchise, celui basé sur les statistiques de survie des entreprises franchisées est devenu un lieu commun. Bien que manifestement fausses, ces statistiques se sont propagées au cours des deux dernières décennies, un peu comme se propage une légende urbaine. En fait, ces statistiques sont citées si souvent que beaucoup de ceux qui les utilisent croient probablement qu’elles sont authentiques».

La référence de Sean à une légende urbaine me rappelle un jeu auquel vous avez peut-être joué étant enfant, ça s’appelle «le téléphone arabe». Pour y jouer, les enfants s’assoient en cercle, puis un des enfants chuchote un secret à l’oreille de l’enfant qui est à sa droite qui le chuchote à son tour à l’oreille de l’enfant qui est à sa droite et ainsi de suite jusqu’au dernier enfant qui doit alors répéter à haute voix le secret tel qu’il l’a compris et qui est toujours trés éloigné du message original. Est-ce ce qui se passe avec les statistiques de la franchise ?

Internet a contribué à la transparence de presque tous les secteurs du monde des affaires. Plus l’information devient accessible au grand public, plus les mensonges apparaissent, et plus le grand public va vouloir accèder à des informations vraies.

L’International Franchise Association (IFA) a même été obligée de se prononcer au sujet du taux de réussite en franchise, comme on le voit ci-dessous.
Dans une lettre adressée aux membres de l’IFA, Matthew Shay, son président écrit:

Chers amis
Il a été porté à notre attention que certaines entreprises, membres de l’IFA, faisaient valoir des informations sur la franchise qui ne sont plus d’actualité depuis longtemps. En effet, ces informations ne sont plus en mesure de donner une image fidèle de notre industrie.
Nous sommes particulièrement préoccupés par des informations affirmant que le taux de réussite des entreprises franchisées est beaucoup plus élevé que celui des entreprises indépendantes.
Il y a plusieurs années, le Département du Commerce des Etats-Unis a mené des études sur les réseaux de franchise et ces études ont effectivement mis en évidence ces performances. Mais celles-ci ne sont désormais plus valides. Le Département du Commerce a mis un terme à ces études en 1987.
Pour lire la lettre intégralement, cliquez ici.

Quand j’anime des séminaires sur la création d’entreprise en franchise, je dis toujours à mes auditeurs que c’est leur propre expérience en franchise qui leur fournira les seules statistiques significatives en matière de réussite en franchise. Malheureusement, pour obtenir ces statistiques, il faut prendre des risques, investir effectivement et ouvrir une franchise.

Je crois que créer une entreprise en franchise est moins risqué que créer une entreprise indépendante. L’astuce consiste à choisir la franchise en adéquation avec ses compétences, sa personnalité, ses contraintes budgétaires et sa tolérance au risque. Acheter une franchise simplement parce qu’elle “est dans le vent” ne permettra pas de réussir, pas plus que négliger la partie la plus importante du processus d’achat d’une franchise … la recherche d’un franchiseur sérieux dont le concept vous convienne.

Même si les taux de réussite en franchise qui ont été publiés sont incohérents et faux, le modèle d’entreprise proposé par la franchise reste un merveilleux moyen d’accéder au rêve américain.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :